1) Construire sa console de retrogaming Raspberry


Voici la première étape, l’achat et l’assemblage de son matériel. Rassurez-vous, l’assemblage est très basique, c’est donc en réalité plus un choix et un achat en fonction de votre budget et de vos préférences.

Voici la liste de ce que vous avez besoin pour monter votre propre console de retrogaming:

  1. Le micro-ordinateur Raspberry (environ 40 euros)
  2. Une carte mémoire Micro SD (entre 5 et 30 euros)
  3. Un boitier (entre 5 et 20 euros)
  4. Une alimentation (entre 5 et 15 euros)
  5. Un clavier (entre 10 et 20 euros)
  6. Un ou deux joysticks (entre 10 et 100 euros)
  7. Un écran HDMI et son câble HDMI (en principe vous les avez déjà!)

 

1) Le micro-ordinateur Raspberry

Ici pas la peine de chipoter, il faut acheter le dernier modèle original (car il existe des copies!) de Raspberry, c’est à dire le plus puissant et complet, le Raspberry Pi 3 modèle B:

Principales caractéristiques :

  • Processeur intégré Quad-core ARM Cortex-A53 1.2 GHz (Broadcom BCM2837)
  • RAM : 1024 Mo
  • GPU Dual Core VideoCore IV Multimedia Co-Processor
  • Lecteur de cartes Micro SD
  • Ports : HDMI, 4x USB, RJ45, jack 3.5 mm, connecteurs pour APN et écran tactile
  • Wi-Fi b/g/n et Bluetooth 4.1
  • Support des distributions dédiées basées sur Linux et Windows 10
Raspberry Pi 3 modèle B original:

 

2) Une carte mémoire Micro SD

Cette carte Micro SD sera la carte de stockage du système et de vos jeux. Ne lésinez pas sur la qualité de la carte que vous aller utilisez. Les quelques euros de plus que vous paierez pour une carte de meilleure qualité, vous les récupérerez largement en temps de chargement et en fiabilité.

La principale limitation est le fait que le bus du lecteur de carte soit limité à 20 Mo/s. Il est possible d’overclocker le bus à 40 Mo/s mais ce n’est pas vraiment recommandé à cause des risques d’erreurs pouvant se produire.

Aussi, une carte micro SD n’est pas éternelle. Un jour ou l’autre elle va lâcher ! Prévoyez d’en faire une copie de secours de temps en temps (Win32DiskImager sous Windows) sous forme d’un fichier .img que vous ne mettrez que quelques minutes à transférer sur une carte neuve.

Pour exploiter au mieux votre console, prenez une carte Micro SD de marque et de Classe 10. Faite aussi attention de prendre avec votre carte Micro SD l’adaptateur Micro SD vers carte SD si vous ne l’avez pas déjà, afin de transférer facilement des fichiers de votre ordinateur Windows / Apple vers votre Raspberry. Cet adaptateur est souvent inclus avec le carte Micro SD et cela ne coute pas grand chose de plus.

Quelle capacité choisir?  Le système sans jeux prend +/- 2 GB de place. Si vous jouer principalement à des très vieux jeux de type Atari 2600 ou Super Nintendo, avec 8 GB vous serez déjà confortable pour y mettre la totalité des jeux de plusieurs consoles très anciennes. Avec 16 GB vous pouvez déjà y stocker en plus pas mal de jeux de consoles plus gourmandes (Playstation 1 par exemple) et avec 32 GB vous devriez déjà être tranquille pour très longtemps. Evidement si vous voulez aussi vous servir de votre console comme MédiaCenter pour vos vidéos, photos et musiques sans avoir un disque externe (ou clé USB), vous serez peut-être tenté de prendre un 64 GB voir même une 128 GB.

Pour votre carte Micro SD de classe 10 + adaptateur vers carte SD inclus, je vous conseille ce vendeur (via Amazon.fr)

 

3) Un boitier

Le boitier est utile pour protéger votre ordinateur Raspberry Pi 3 et c’est aussi beaucoup plus beau. Voici une sélection de 4 boitiers de qualité à prix sympa :

Boitier officiel blanc Boitier officiel noir Boitier noir compact Boitier design transparent

 

4) Une alimentation

Une alimentation de 5V et 2.5A  est recommandé par Raspberry pour le PI 3. Le fiche d’alimentation est au format Micro USB. Le Raspberry n’ayant pas de bouton on/off d’alimentation sur sa carte je vous conseille de choisir un chargeur qui dispose aussi d’un bon interrupteur sur son cordon: cela vous évitera de devoir chaque fois retirer la fiche ou la prise après avoir éteint votre console de jeux. Et si vous voulez être tout à fait confortable avec vos futurs accessoires USB éventuels parfois énergivores, optez pour un modèle de 3.0A (qui sera également plus stable en cas d’overclocking). Je vous recommande l’un de ceux-ci qui sont en plus protégés contre les sous-tensions, les court-circuits et non bruyants (certification CE et ROSH).

Alimentation 5V 3.0A (sans interrupteur) Alimentation 5V 3.0A avec interrupteur

 

5) Un clavier

Si vous ne faites que des jeux vous n’aurez pas souvent besoin d’un clavier sauf pour des émulations de certains d’ordinateurs (PC MS-DOS par exemple). Mais un clavier vous sera quand-même indispensable pour certain paramètres de votre console (le code Wifi par exemple). Tous les claviers sont généralement reconnus, vous pouvez donc récupérer un ancien clavier USB si vous en avez. Personnellement j’ai trouvé ce petit clavier sans fil et rechargeable par USB des très bonne qualité et bien pratique (je l’allume uniquement les rares moments où j’en ai besoin). Il permet même de simuler une souris et est directement reconnu en sans fil dès qu’on met sa clé dans un port USB du Raspberry. Disponible en 5 couleurs:

Argent Blanc Noir Or Rose

 

6) Un ou deux joysticks

Indispensable pour jouer à vos jeux rétro, presque tous les joysticks USB seront reconnus par votre console. Les joysticks de la Plastation (3 & 4) ou de la Xbox (One & 360) fonctionnent également très bien, il est même possible de les faire fonctionner en bluetooth via l’installation d’un pilote. La qualité des joysticks est souvent proportionnelle à leur prix et dépend de la marque, je vous ai sélectionné quelques joysticks très satisfaisants que j’ai pu tester dont mon favori en terme du budget qualité/prix qui est sans aucun doute le Hori Fighting Stick Mini (PS3 / PS4).

Type NES Type SNES Type PS3 Hori Fighting Mini Hori Fighting Pro

 

7) Un écran HDMI et son câble HDMI

Normalement vous les avez déjà, n’importe quel téléviseur ou moniteur possède dorénavant une entrée HDMI. Votre console peut aussi transmettre le son par la sortie HDMI, inutile donc d’avoir des haut-parleurs externe sauf si votre moniteur n’en possède pas.

Mais s’il vous faut un moniteur d’appoint de qualité avec son intégré pour un bon rapport qualité-prix, voici quelques recommandations:

Ecran portable Portable Full HD Ecran 27″ Ecran 32″ Cable HDMI

Une fois votre matériel en votre possession, Je vous invite à passer à la configuration de votre console en cliquant sur le menu « Configurer ».

Les commentaires sont clos.